ficheROUSSEAUX.htmlTEXTttxtnߴ3Tpage Laurent ROUSSEAUX retour
Membres - Présentation individuelle




- Laurent ROUSSEAUX
- écologue de formation (Paris XI)
- Volontaire dans le domaine "R&D" dans la région de Korhogo, dans le cadre du PNAGER-Nord (programme national de gestion de l'espace rural dans la région Nord).
- mots-clés significatifs: concertation, terroir, mise en valeur, acteur, milieu rural, communautés, collectivités, autorités administratives, organisations professionnelles, organisation, réglementation, aménagement de l'espace et des ressources

Résumé: Objectifs Généraux du PNAGER:
- Créer les conditions d'une mise en valeur durable et conjuguée des ressources agricoles et pastorales dans la région Nord de la Côte d'Ivoire en: créant une concertation cultivateurs-éleveurs; appuyant la structuration professionnelle des éleveurs; renforçant les équipes des utilisateurs des terroirs; renforçant les capacités de maîtrise d'ouvrage des acteurs ruraux
- Appuyer l'émergence d'opérateurs privés nationaux pour la maîtrise d'œuvre de la périphérie du PNAGER-Nord.
Le PNAGER-Nord a pour objectif de favoriser la structuration du milieu rural, afin que les usagers soient responsables de la mise en valeur durable et concertée de leurs ressources agricoles et pastorales. Il s'agit:

D'aider les communautés rurales (villages, campements) à planifier l'aménagement des terroirs, la mise en valeur durable des ressources (pâturages, terres agricoles, bas-fonds) et la gestion à long terme des équipements (barrages pastoraux, périmètres maraîchers, blocs culturaux).

De développer les capacités des communautés rurales à mieux définir et réaliser la faisabilité de ces initiatives et à mobiliser les prestataires de service pour réaliser les investissements, formations et autres actions planifiées.

D'améliorer leurs capacités à investir pour une mise en valeur concertée (discutée dans le cadre des CDSP = comités de développement sous préfectoraux) de leurs terroirs, en mettant à leur disposition un Fond de Développement Local, complétant les financements qu'elles peuvent et veulent y consacrer. Les groupes professionnels et les communautés rurales ont droit de décision sur ce fond à travers le CDSP.De permettre le développement durable et équilibré des zones rurales, par la mise en relation et la concertation des différents acteurs du milieu rural (communautés, collectivités, autorités administratives, organisations professionnelles).

Les principaux problèmes (identifiés) issus de l'exploitation commune (agriculteurs/éleveurs) et non concertée des terroirs sont: les dégâts aux cultures et récoltes (troupeaux sédentaires et transhumants) l'accès et l'utilisation conflictuels des barrages la concurrence en saison sèche (arboriculture, maraîchage) la mauvaise gestion des équipements d'élevage le surpâturage. la fermeture de pistes de transhumance.

Concrètement, les interventions sont de trois types:

Des initiatives immatérielles d'organisation et de réglementation Organisation des communautés d'agriculteurs et d'éleveurs, sécurisation de leurs droits pour la gestion, le contrôle et l'aménagement des ressources agro-pastorales (organisation de la transhumance ; contrôle de l'accès aux zones agricoles, pastorales, points d'eau ; gestion des retenues d'eau et équipements collectifs ; etc).

Des initiatives matérielles d'aménagement de l'espace et des ressources. Aménagements agricoles et pastoraux (aménagement de bas-fonds ; création de points d'eau ; protection des cultures contre les dégâts ; travaux anti-érosifs et d'amélioration de la fertilité des sols ; etc)

Des initiatives économiques ou communautaires Promotion d'activités favorisant indirectement la mise en valeur durable du potentiel productif.

Une enquête sur la perception du programme par les populations reflète leurs centres d'intérêt: Les clôtures (citées par 77% des personnes interrogées) Les barrages (46%) Les jardins (45%) Les parcs (30%) Les vergers (23%) Les pistes (20%) Les puits maraîchers (18%) Les magasins (16%).

Les volontaires interviennent dans le Volet R&D du programme PNAGER-Nord. Ils sont chargés de la production de références et de recherches thématiques + interventions d'appui auprès des équipes de terrain. Les volontaires sont supervisés et encadrés par un CAO (chargé d'appui aux opérations).


top Montpellier, 07/1999

ZZ2-jF-lBnJloJk4o0+ficheROUSSEAUX.htmlTEXTttxtTEXTttxt B( n&P n(PACp QJgJ+f-lp-@` -l-l'n'nY/.0< xN-_ n P&h Y/ Hn/<,p*V  V     %  1  2                      ZZ2(v2styl &